APPARANCE

Femme Emancipée – Construisez le Socialisme!

Des Affiches de Propagande dans la Russie Communiste

En 1923, le journaliste américain, Albert Rhys Williams a remarqué un élément omniprésent du paysage urbain russe : l'affiche. "En Russie, le visiteur", note-t-il, "est frappé par les multitudes d'affiches - dans les usines et les casernes, sur les murs et les wagons, sur les poteaux télégraphiques - partout".

En effet, il y a eu plus de 3,2 millions d'affiches distribuées en 1920 rien que par Gosizdat, la maison d'édition d'état et 7,5 millions pendant les trois années qui ont suivi. Une femme russe vivant dans les années 1920 et 1930 aurait vu des images d'elle-même - ou de la femme qu'elle était sensée être - à presque tous les coins de rue. Quel était le but de cette propagande de masse ? Que nous disent ces posters à propos du changement du rôle de la femme soviétique?

Image
International Institute of Social History
"Voici ce que la Révolution d'Octobre a donné aux ouvrières et aux paysannes", déclare fièrement cette affiche de propagande de 1920. Cette femme désigne d'un geste une bibliothèque, une cafétéria, un club de travailleurs, une école pour adultes et une « maison pour la mère et l'enfant ». La première Constitution Soviétique de 1918 a proclamé l'égalité sexuelle, sur les lieux de travail et dans la société. Les femmes étaient libres d'aller à l'université, de travailler, de divorcer, d'avoir une propriété privée, de voter et de se faire élire. Agrandir >
Image
G. Shegal, 1931
"Fini l'esclavage de la cuisine! Qu'une nouvelle vie de foyer apparaisse!" déclare cette mère qui travaille tandis qu'elle ouvre avec force la porte des ses toilettes qui sentent le renfermé et entre dans la brillante et nouvelle Russie moderne. Les panneaux sur les bâtiments à l'extérieur indiquent "Club," "Cafétéria Industrielle" et "Crèche." Cette affiche visait à motiver les ménagères à abandonner leurs corvées ménagères pour entrer dans la force de travail et aider à faire grandir la Russie. Pour rendre cela possible, le Parti Communiste a construit des milliers de crèches et de jardins d'enfants. Agrandir >
Image
Strakhov-Braslavskij A. I., 1926
Le socialisme et l'émancipation des femmes vont de paire, implique cette affiche. On y lit: "Femme émancipée - Construisez le socialisme." Dans le communisme, l'idéologie politique est la chose la plus importante. Les hommes et les femmes doivent travailler, sur un pied d'égalité, pour faire du communisme une réalité. L'égalité est dépeinte ici à travers l'apparence androgyne de la jeune protagoniste. Elle porte une chemise masculine boutonnée jusqu'au dessus et ses caractéristiques sont dures et androgynes. Derrière elle, des cheminées d'usines, sortent des volutes de fumée, ce qui implique un important travail industriel que les hommes et les femmes doivent faire, côte à côte. Agrandir >
Image
N. Valerianov, 1925
"Ouvrières et paysannes - toutes doivent aller voter ! Rassemblez-vous sous la Bannière Rouge aux côtés des hommes. Nous allons faire trembler la bourgeoisie." Marchant côte à côte, les femmes portant le sarafan traditionnel des paysannes (une tunique sans forme) et des blouses de travail renversent un propriétaire capitaliste d'usine bedonnant. Cette affiche, qui dépeint des femmes plus grandes que nature marchant ensemble, avait pour but d'inspirer les femmes illettrées à voter et à prendre part à la politique du communisme. Agrandir >
Lorsque les Bolcheviques ont pris le pouvoir en 1917, ils ont dû diffuser leur programme socialiste et toucher un large public à moitié illettré. Quelle meilleure façon de faire que d'utiliser l'affiche politique ? Cependant, l'affiche lithographique n'était pas une nouvelle invention. Dans les années 1870, les innovations dans les techniques d'impression avaient rendu économiquement possible de produire en masse des affiches très colorées. Ainsi, de nombreuses rues des villes européennes ont été transformées en galeries d'art virtuelles.

Au départ, peu d'affiches politiques russes mettaient en scène les femmes. Celles qui faisaient le portrait de personnages féminins le faisaient de façon allégorique : les femmes étaient utilisées pour représenter des idées abstraites telles que la liberté. En 1918, après l'émancipation des femmes suite à la révolution communiste, les affiches présentaient des représentations plus réalistes : les femmes étaient dépeintes comme des travailleuses et des fournisseuses de la pensées socialiste.

La propagande politique a également utilisé des couleurs vibrantes, en particulier le rouge, qui allait être instantanément reconnu comme une couleur puissante, à la fois dans le communisme et dans l'iconographie religieuse. Les femmes étaient dépeintes portant des foulards rouges - noués à l'arrière, conformément à la mode moderne. Ou portant des robes rouges, symbolisant leur stature héroïque sous le communisme.

L'art politique de cette époque souligne le rôle productif des femmes plutôt que leur rôle reproductif dans l'économie. Selon la nouvelle constitution soviétique, les femmes obtenaient les mêmes droits civiques, légaux et électoraux que les hommes - et on attendait d'elles qu'elles apportent une contribution égale au socialisme. On a donc construit des crèches, des jardins d'enfants et des cantines à large échelle pour libérer les femmes de leurs obligations domestiques, afin qu'elles puissent travailler dans les usines et les fermes collectives.

Les affiches ont disséminé de nouveaux scripts visuels que les femmes soviétiques libérées étaient sensées suivre. Les femmes étaient montrées en train de conduire des tracteurs, par exemple, signe de progrès. En réalité, il n'y avait que peu de femmes qui conduisaient des tracteurs. Mais le message était clair : les femmes étaient vitales dans l'effort pour moderniser et collectiviser l'agriculture.

D'autres affiches contrastaient la vie des femmes avant et après le socialisme. L'art politique incitait les femmes à s'avancer et à tirer avantage de ces nouvelles opportunités : d'apprendre à lire, de recevoir une éducation, de voter, et bien sûr, de lutter contre les ennemis du communisme - les capitalistes et les propriétaires terriens. Les femmes ne devaient plus rester confinées chez elles, épuisées par le travail domestique.

Les affiches russes des années 1920 et 1930 montraient souvent les femmes comme des personnages plus grands que nature - reflétant leur nouveau pouvoir et leur nouvelle importance. Mais nous ne devons pas oublier que la propagande politique est normative autant que descriptive: elle reflète à la fois le changement du rôle des femmes et leur donne une carte pour arriver à un avenir socialiste - un avenir qui ne sera porteur de succès que grâce à leur contribution.

(7) | Ajouter Votre Commentaire

Balises :

Russia , posters , propaganda , socialism , communism , political posters , emancipation , Europe , Arts , Empowerment , Leadership , الأعمال الفنية , artes , empoderamiento , europa , responsabilisation , liderazgo , القيادة , أوروبا , تمكين




Commentaires

image
Utilisateur Supprimé

I have always loved Russian propaganda posters. I find them not only poignant but quite humorous. Consider the fat capitalist factory owner in the last poster. He is bright red-nosed because he probably drinks too much whiskey or bourbon; he’s dressed like an Englishman, sitting on his oversized, over-fed, over-indulged behind, sweating and squealing like a pig. His round, chubby hand is outstretched weakly, trying to stop this unstoppable onslaught of powerful communist women. WOW!

I absolutely love posters! It's wonderful to see women represented in posters in a non-sexual way. Completely opposite of what we are bombarded by today. Politics through art is extremely important because it is more accessible and inclusive.

Mary DeLorenzo
Etats Unis

This comment is in regard to the socialist posters in Russia. I feel that art as a form of activism is very powerful. Human beings are attracted to visual representations and images that stick in their minds. By picturing these women as strong forces in the socialist movement, it promotes their strengths in the movement. In order for a collective movement, such as the socialist movement, to succeed, it was necessary to have women and men in equl solidarity with one another. Political art is powerful.

Aisha Canfield
Etats Unis

Women used in Russia to promote political platforms really reflects the important roles women have in society and how they can promote political parties. It was amazing to hear the push for equality through political posters that were ironically geared towards women. I feel this propaganda was used to influence women to become empowered and take initiative, rather than geared towards men to accept women as their equals.

SAHAR WAZIRI
Etats Unis

emancipated women:build up socialism: interesting that under the soviet constitution women were actually granted equality and this was achieved by actually supplying jobs to women to ensure change.

SAHAR WAZIRI
Etats Unis

emancipated women:build up socialism: interesting that under the soviet constitution women were actually granted equality and this was achieved by actually supplying jobs to women to ensure change.

Meghan Johnson
Etats Unis

Emancipated Women: Build up Socialism! - I loved reading about the propganda in Communist Russia and how they depicted women as such strong political figures. Making an effort to truly express that in order for socialism or communism to work, women and men have to be treated as equals socially and politically. There was even a poster about a woman tractor driver even though there weren't many women tractor drivers in Russia. It was simply promoting the possibility and opportunity being as equal for a woman as for a man. This relates to the article by Falk about the detrimental dammage in the press when we always refer to women candidates as being the 'first' and if we are ready for this new change. Rather, Russia treated the new idea of a woman tractor driver or politian being just as acceptable as a man.


Connexion





RSS


Agissez

Justice pour Anna Politkovskaya

Justice pour Anna Politkovskaya

La journaliste russe Anna Politkovskava a été assassinée en octobre 2006 pour avoir rapporté des violations des droits de l'homme. Aidez à faire connaître la vérité à propos de son assassinat. --Anglais, français, espagnol.