POUVOIR

Delta en Feu

La Résistance des Femmes Nigérianes

Le Nigeria est l'un des dix premiers producteurs de pétrole et la source de sa richesse se situe dans la région du Delta du Niger, dans le sud. Depuis des décennies, le conflit entre les sociétés pétrolières multinationales et la population du Delta est violent. Mais au début du 21ème siècle, le visage et les moyens de la protestation ont changé. Des groupes de femmes sans armes se sont rendus sur les installations pétrolières de Eket à Escravos. Ces femmes ont exigé des emplois pour leurs maris et leurs fils, des investissements dans les infrastructures locales et la fin de la pollution qui a dévasté leur patrie.
Veuillez activer JavaScript et installer Flash pour visionner les vidéos.
Delta en Feu: La Résistance des Femmes Nigérianes, du National Radio Project
Image
Régine Debatty
Là où les protestataires masculins avaient fini par recourir au kidnapping et au sabotage pour se faire comprendre, l'arme de persuasion des femmes était simplement leur présence. Elles ont chanté, scandé des slogans et bloqué les portes, ne laissant pas les travailleurs entrer ou sortir. D'autres ont ouvert des brèches dans les barricades et arrêté la production de certaines des plus grandes et des plus puissantes compagnies pétrolières du monde pendant des semaines.

Certains groupes de femmes ont rencontré une réponse violente de la part des militaires nigérians protégeant ces sociétés et ont dû se protéger les unes, les autres. Ces protestataires pacifiques n'avaient qu'une arme : elles menaçaient de se mettre nues et d'embarrasser les hommes autour d'elles. Traditionnellement, c'est une abomination pour un Nigérian de voir une mère ou une grand-mère nue.

Dans ce qui s'est avéré des délibérations continues, certaines sociétés sont venues à la table avec des concessions et des réparations de divers degrés et les femmes ont continué à protester et à lutter pour leurs droits et leur patrie.

Pour en apprendre plus sur la vie des femmes du Delta du Niger, écoutez l'extrait radiographique Delta en Feu: La Résistance des Femmes Nigérianes, produit par le National Radio Project's Women's Desk pour le programme de la radio internationale Making Contact. Le fichier audio complet est disponible en anglais.

Making Contact met en scène des voix et des perspectives rarement entendues dans les médias classiques, se concentrant sur les réalités humaines de la politique et les connexions entre les événements locaux et mondiaux, mettant en avant les façons positives et créatives pour résoudre des problèmes.
Dans cet épisode, diffusé pour la première fois en mars 2000, nous entendons les femmes du Delta du Niger expliquer comment les forages pétroliers ont transformé leurs communautés : leurs vies et leurs moyens d'existence; leur santé et les générations futures et comment elles travaillent ensemble pour faire face à l'exploitation et au patriarcat.

Voici quelques extraits de ces interviews:

Grace Ekanum, dirigeante du mouvement des femmes à Eket:

"Après 30 ans d' ... exploitation pétrolière, nous continuons à voir notre people souffrir, nos enfants mourir tous les jours. Nos maris n'ont pas d'emploi. Nos enfants n'ont pas d'emploi. ... Ce qui m'a vraiment amenée à devenir activiste ... est la fuite de pétrole qui s'est produite le 12 janvier 1998. ... Tant de choses terribles sont arrivées. ... Tous nos poissons sont morts dans les eaux. ... Cet événement nous a amenées à lutter pour nos droits. ... La pollution pétrolière a tout tué et c'est pour cette raison que nous souffrons."

 

Joi Yowika, avocate nigériane et membre du groupe ethnique minoritaire Ogoni:

"J'ai suivi de nombreux cas pour les droits des femmes. ... en général du personnel de sociétés pétrolières multinationales tirant avantage de la pauvreté de notre peuple et de nos jeunes filles.... Par exemple, ils les mettent enceintes et les abandonnent,...leur font prendre de la drogue,...attirent ces jeunes filles avec de l'argent."

 

Esther Elenwa du Mouvement de Femmes Egi:

"Nous exigeons la lumière. Nous exigeons des routes. Nous exigeons de l'eau! Ils ont dit qu'ils le feraient en principe. Nous avons dit, "non, nous n'aimons pas les principes." Dites, "maintenant ou demain ou le jour après demain, je ferai!"

 

Annie Brisibe, Program Officer, Niger Delta Wetlands Center:

"Nos hommes ont l'habitude d'épouser tant de femmes. ... La femme est sous un homme. Même pas aux côtés d'un homme. ...Nous essayons ... de mobiliser les femmes. ... C'est un peu comme entraîner des entraîneurs. Elles le ramènent à la maison et continuent le processus de réorientation, de prise de conscience, des raisons pour lesquelles les femmes doivent connaître leurs droits. ... Et aussi pour faire comprendre à l'homme nigérian et en particulier à l'homme du Delta que la femme n'est pas un second rôle."


Gloria Monn, directrice, Grassroots Development Organization:

"Un homme nigérian typique pense que la voix d'une femme ne doit pas se faire entendre....et que toutes les décisions prises dans la communauté sont prises par les hommes et transmises aux femmes. ... Ainsi, mon organisation pense qu'il est temps pour les femmes de la communauté de se lever et de prendre part à ce qui se passe dans la communauté. ...Même si cela prend dix ans, vingt ans, mais nous savons que petit à petit, nous ferons des progrès."


Utilisé avec la permission du National Radio Project.




Commentaires


Connexion





RSS


Agissez

Rejoignez le Mouvement Green Belt

Rejoignez le Mouvement Green Belt

Vous voulez responsabiliser les femmes et réduire les émissions de carbone? Venez planter et entretenir des arbres avec le Mouvement Green Belt, fondé par la lauréate du Prix Nobel, Wangari Maathai. Participez aux Green Belt Safaris et faites connaissance avec les femmes qui ont construit ce mouvement en partant de rien. (anglais)