POUVOIR

Le Changement Culturel à l’Origine de BAOBAB

Responsabiliser les Nigérianes Une à la Fois

BAOBAB for Women's Human Rights, une organisation non-gouvernementale basée à Lagos, Nigeria, pense que les changements commencent lentement, une femme à la fois. Mais quand cette femme entre en contact avec une autre, puis une autre, le dynamisme collectif peut prendre vie.
Veuillez activer JavaScript et installer Flash pour visionner les vidéos.
Extraits de Against All Odds utilisés avec la permission du Women's Learning Partnership.
Image
L'organisation BAOBAB tire son nom du légendaire arbre africain. Un seul baobab peut répondre à tous les besoins humains : il fournit un abri, de la nourriture, du combustible et des remèdes et sa capacité à résister à des climats rudes en a fait un symbole de force spirituelle dans des périodes de détresse.

L'organisation BAOBAB cherche à imiter les qualités de cet arbre - la force et la persévérance - en s'adressant aux femmes nigérianes et en leur apportant des compétences qu'elles pourront utiliser, à la fois dans leur vie quotidienne, et pour aider les autres. Grâce à des programmes tels que les ateliers de leadership et les événements de sensibilisation publique, BAOBAB rassemble les femmes pour créer de nouvelles perspectives de pouvoir au Nigeria.

Trouver du Pouvoir de l'IntérieurBAOBAB inspire les femmes qui participent à ses programmes à penser de façon indépendante et à s'organiser collectivement, toutes générations confondues. L'organisation soutient et défend les droits humains des femmes par des activités telles que la sensibilisation, la formation au leadership, la publication d'histoires de femmes et le développement d'un réseau parmi les femmes pour les aider à devenir fortes.

Au centre de ces activités, on retrouve des utilisations créatives et innovantes de la technologie. BAOBAB ne considère pas la technologie ni bonne, ni mauvaise en soi, mais se demande plutôt qui contrôle la technologie, comment elle est exploitée et quels sont les résultats de son utilisation. En fournissant simplement un accès et une formation, BAOBAB permet aux femmes d'exploiter le pouvoir de la technologie, comme par exemple les copieurs pour disséminer les informations, les ordinateurs pour rédiger des documents et gérer la comptabilité, et internet pour initier et approfondir les contacts avec des groupes qui ont le même esprit.

Par exemple, le simple fait d'envoyer un email, une action que de nombreuses parties du monde considèrent comme acquise, a créé des possibilités pour mettre en contact des femmes de toute l'Afrique. La campagne BAOBAB's Email Solidarity a commencé avec environ cinquante femmes assistant à des ateliers sur les emails et l'utilisation d'internet usage. Elles sont venues avec l'intention de renforcer les campagnes pour les droits des femmes et améliorer la communication entre les groupes anglophones et francophones à travers l'Afrique.

Ce qui a germé de cette réunion fut un réseau virtuel de communication pour échanger des idées, rester connectées et construire les succès les unes des autres. Ces femmes restent en contact et continuent de partager des stratégies. Avec leurs compétences acquises ou améliorées, les femmes s'engagent à présent dans un dialogue sur leurs droits de façon plus constante et plus efficace à un niveau régional et international.

Changer le Pouvoir de l'Extérieur
Non seulement BAOBAB invite les femmes à améliorer et à développer leurs compétences, mais l'organisation demande aussi au public nigérian, aux médias et au gouvernement de supprimer l'oppression à laquelle sont confrontées les femmes dans tout le pays.

BAOBAB a réalisé que le problème répandu de la violence envers les femmes ne recevait pas une attention sérieuse dans la presse, au sein des gouvernements et dans l'application de la loi. L'organisation a répondu à cette situation en organisant une série de « faux tribunaux" où les femmes et les jeunes filles racontaient à un jury distingué de juges leurs histoires individuelles de victimisation violente.

Ces tribunaux ont constitué la première tentative principale organisée dans le pays pour briser le silence public sur la violence envers les femmes. "Quand chaque femme terminait son témoignage-ou le témoignage de ses soeurs, pour les femmes qui n'avaient pas survécu-le public était souvent en larmes," a expliqué Mufuliat Fijabi, Senior Program Officer à propos du premier faux tribunal de BAOBAB en 2001.

A la fin de ces faux tribunaux, les juges délibéraient et revenaient avec un ensemble fort de recommandations pour des changements politiques significatifs, afin de protéger les femmes du Nigeria de la violence et de la violation des droits de l'homme.

Ces tribunaux ont attiré un grand nombre de médias et d'attention du public, ce qui a aidé à amener le problème de la violence envers les femmes sur l'agenda public. Depuis lors, les états nigérians ont promulgué des lois contre les Mutilations Génitales Féminines et d'autres violences envers les femmes.

L'organisation BAOBAB a constaté qu'un nombre croissant de cas leur était rapporté par des survivantes qui se sont enhardies grâce à la bravoure des femmes témoignant dans les faux tribunaux.

"Ces tribunaux ont aidé à responsabiliser les survivantes et à leur donner de l'espoir pour l'avenir," déclare Mme Fijabi.

BAOBAB continue de développer la communication et les conversations nécessaires pour que les femmes agissent collectivement pour amener des changements et que leur action soit reconnue.

Pour en apprendre plus à propos les ateliers de leadership que BAOBAB organise pour les femmes de tous âges et de tous milieux, regardez le clip vidéo disponible en anglais.

Des parties de cet article ont été imprimés avec la permission de New Tactics/Center for Victims of Torture.

Against All Odds: Women Partnering for Change in a Time of Crisis a été produit par le Women's Learning Partnership.

(0) | Ajouter Votre Commentaire

Balises :

BAOBAB , Nigeria , africa , economics , economía , human rights , derechos humanos , droits de l'homme , حقوق الإنسان , internet , الإنترنت , áfrica , Afrique , video , vidéo , فيديو , économie , الاقتصاد




Commentaires


Connexion





RSS


Agissez

Impliquez-vous avec BAOBAB

Impliquez-vous avec BAOBAB

Partagez-vous la vision de BAOBAB? Prenez part à la lutte pour les droits des femmes, partagez vos connaissances et découvrez le programme de BAOBAB. (anglais)