POUVOIR

Les Femmes Zapatistes en Couleurs

A Chiapas les Femmes Utilisent l’Art de la Rue pour Célébrer leur Histoire

La Révolution Mexicaine de 1910 a aussi amené une révolution artistique, avec notamment le Mural Movement. Le nouveau gouvernement a invité des artistes à peindre pour le peuple: Leurs images brillamment colorées illustrent, inspirent et enseignent l'histoire du Mexique.
Image
Photo: Peio
Les Femmes Zapatistes travaillent sur une œuvre murale  Agrandir >
Image
Photo: Laila Laquebaila
Image
Photo: Laila Laquebaila
Image
Photo: Laila Laquebaila
Image
Photo: Laila Laquebaila
Cette tradition continue à Chiapas, l'état le plus au sud et le plus pauvre du Mexique.  Aujourd'hui, les révolutionnaires sont les Zapatistes, les artistes sont les gens eux-mêmes, dont beaucoup de femmes.  

L'Armée Zapatiste de Libération Nationale, en espagnol, Ejército Zapatista de Liberación Nacional (EZLN), a été créée en 1983.  Les indigènes et leurs alliés ont déclaré une guerre non-violente contre l'état mexicain. Ils continuent le combat pour les droits de la terre et contre les politiques menaçant l'agriculture comme moyen de subsistance.  Comme vous pouvez le voir sur ces images, l'une de leurs armes est le pinceau.

A Chiapas, Mexique, des portes délavées de granges, les murs gris d'écoles et de bâtiments de la communauté ont été transformés en œuvres d'art vibrantes et en expression politique par la communauté zapatiste.

Dans des endroits où règnent des taux de marginalisation et d'illettrisme élevés, comme à Chiapas, les images jouent un rôle important dans l'éducation et l'éveil de la conscience et de la conscience de soi. Les événements historiques et contemporains sont « racontés » grâce à des images, souvent de façon plus efficace en raison de leur présence permanente sur la surface publique.

Parmi les personnages sur les murs, on retrouve des femmes zapatistes. Les peintures murales illustrent leur position de piliers de la communauté - leaders, professeurs, soldats, mères et fermières. Nombre de leurs visages sont masqués, symbole de leur engagement à la cause zapatiste ; les Zapatistes cachent leur visage pour être vus.

Un phylactère sort en tournoyant de la bouche d'une des femmes masquées, criant « Autonomie ! »  Sous une bannière indiquant "EZLN," ou "Armée Zapatiste de Libération Nationale," une jeune fille masquée souffle dans une corne faite d'une coquille de conque, appelant sa communauté à se rassembler au moyen de cette ancienne tradition maya.

"C'est au travers de peintures murales que nous manifestons notre façon d'être, notre culture et notre résistance en tant que peuple indigène qu'on essaie depuis des années d'effacer de la carte de notre territoire mexicain," déclare un membre de la communauté.

Ces scènes ne sont pas l'œuvre d'un seul artiste. Ces peintures murales constituent une expression collective de la voix de la communauté. Les héros honorés, les slogans et le symbolisme choisis pour les murs, apportent tous une inspiration et la validation pour la poursuite de la lutte pour leur autonomie. Les images choisies pour ces oeuvres publiques célèbrent des personnages culturels et historiques, le pouvoir du peuple contre les forces supérieures et les vues utopiques d'un avenir collectif.

Sur une grange dans le village zapatiste de Oventic, le visage masqué d'une femme maya partage le mur avec un portrait du leader de la révolution mexicaine de 1910, Emiliano Zapata, personnage qui a donné son nom au mouvement zapatiste.  A côté du visage de la femme, un graffiti proclame: "La mujer valiente es el corazon de la libertad." (Au Coeur de la liberté se trouve une femme courageuse.")

Adapté d'un article de Laila La Quebaila

(0) | Ajouter Votre Commentaire

Balises :

Aucune balise trouvée.




Commentaires


Connexion





RSS


Agissez

Branchez-vous sur l

Branchez-vous sur l'Art des Femmes au Mexique

Vous aimez I.M.O.W.? Alors venez découvrir cet incroyable musée du Mexique qui met en valeur des artistes féminines mexicaines contemporaines. MUMA met en vedette des oeuvres captivantes, controversées et politiques telles que la représentation célèbre de Lorena Wolffer sur les fémicides de Ciudad Juarez. (espagnol)