BIOLOGIE

Quand Le Corps devient Art

Ingrid Mwangi Parle du Corps

De nombreuses artistes contemporaines utilisent leur corps pour faire une déclaration politique. L'artiste Ingrid Mwangi est l'une d'entre elles, créant des oeuvres innovantes, visuellement frappantes et souvent choquantes. Elle a passé les 15 premières années de sa vie au Kenya et vit en Allemagne depuis. A travers la photographie, les représentations, le son, l'installation et la vidéo, elle a créé un "corps d'œuvre" qui remet en cause à la fois les conventions sociales et politiques. Mwangi écrit: "Mon corps est la seule chose que je possède...Je réagis, j'interprète et je remets en question les clichés et les stéréotypes auxquels je suis confrontée....j'utilise l'art pour éveiller les consciences."
Veuillez activer JavaScript et installer Flash pour visionner les vidéos.
IngridMwangiRobertHutter
Compilation de Représentations Artistiques et Vidéos
Image
Image
IngridMwangiRobertHutter
"Static Drift" photographie digitale en deux pièces Agrandir >

Photographies du Corps

La série de photos 2001 de Mwangi, "Static Drift" est, littéralement de l'art corporel. Son estomac est son support. Dans chaque photo, Mwangi a couvert sa peau d'un pochoir et est restée au soleil pour faire bronzer les parties exposées.

Sur la première photo, une pâle carte de l'Afrique apparaît sur son estomac bronzé, avec les mots anglais "Bright Dark Continent". Sur la deuxième photo, c'est la carte qui est noire et la peau autour qui est pâle. Dans la silhouette de l'Allemagne, nous lisons les mots anglais: "Burn Out Country".

A travers cette série, Mwangi communique les complexités du fait d'être une biraciale en exil. Quand elle vivait en Afrique, elle dit qu'elle était perçue comme une blanche ; mais en Allemagne, elle est noire.

Dans son ouvrage Your Own Soul, l'oeuvre d'Ingrid Mwangi est résumé comme suit:

Ingrid Mwangi expérimente avec son propre corps, le comparant à un livre ouvert sur lequel on peut à la fois écrire et lire sa lignée nationale et raciale. ... Les titres nationaux et les frontières géographiques sont déplacés de leurs contextes habituels, amenant le spectateur à examiner ce que le nationalisme, la couleur de peau et l'identité ethnique signifient quand ils sont inscrits sur un corps-en particulier un corps de femme. Dans la dichotomie de la biographie personnelle d'Ingrid Mwangi, la relation historique entre l'Allemagne et l'Afrique, entre colonisateurs et colonisés, entre oppresseurs et oppressés est aussi puissamment évoquée.

Représentation Corporelle et Vidéo

Souvent les vidéos et les représentations d'Ingrid Mwangi utilisent les cheveux: couper des cheveux, utiliser des cheveux comme un masque, des cheveux portés en dreadlocks. Dans les représentations, la voix d'Ingrid Mwangi est puissante et inquiétante. Elle couine, crie et pousse des cris stridents dans des tons primitifs.

La critique Laurie Ann Farrell écrit à propos des représentations d'Ingrid Mwangi :

Travaillant avec la vidéo comme moyen ouvert d'images et de sons, Ingrid Mwangi a commencé à travailler et à altérer des images de son corps dans l'effondrement de récits hyper simplifiés sur les races, les genres et la sexualité....les vidéos d'Ingrid Mwangi mélange de belles images avec le tranchant de la brutalité imprégnée dans les stéréotypes raciaux.

Mwangi, écrit:

Travaillant de la sorte avec un nouveau support, mon sujet principal est de développer un corps d'œuvre qui tourne autour des conditions de l'existence humaine et des questions difficiles, de la façon de traiter la violence, l'injustice et la souffrance dans notre monde. Mon oeuvre n'influence pas directement la vie des gens, n'aide pas leur situation économique, ni ne leur donne de compétences spécifiques grâce auxquelles améliorer leurs vies. Cependant, je sens que je contribue au développement de la société dans le domaine de la sensibilisation.

Fusion des Identités du Corps

Récemment, Ingrid Mwangi a mené ses explorations d'identité un pas plus loin. Elle a fusionné son identité artistique avec celle de son mari, Robert Hutter. Ils partagent à présent le même nom. Elle déclare:

Je suis IngridMwangiRobertHutter. Et j'essaie de développer une conscience dans laquelle j'ai ces deux corps. Donc quand je crée de l'art, je mets ce corps masculin blanc en relation avec ce corps féminin « noir ». C'est très excitant, parce que nous utilisons la matérialité du corps. Cela étend l'ampleur du thème: pour moi ce concept vient de la vie. C'est la façon dont vous la vivez, comment vous travaillez avec, comment elle se manifeste, plutôt que de simplement projeter l'idée que nous voulons être une seule personne.


Pour apprendre plus visitez www.ingridmwangiroberthutter.com

(3) | Ajouter Votre Commentaire

Balises :

Video , Europe , Africa , Arts , Violence , áfrica , Afrique , الأعمال الفنية , artes , europa , violencia , العنف , أوروبا




Commentaires

Deborah Costello
Deborah Costello
Etats Unis

Do you think using the body as a medium for art strengthens Mwangi’s message?

Tamera Jane
Tamera Jane
Etats Unis

Her work really resonates with me, I will have to go find more about her.

IMOW Team
IMOW Team
Etats Unis

I.M.O.W. in the media: See this story featured on Feministing.com.

http://feministing.com/archives/009283.html.


Connexion





RSS


Agissez

Concevez Votre Propre Dessin <br>Humoristique Politique

Concevez Votre Propre Dessin
Humoristique Politique

Read Write Think va faire de vous un dessinateur humoristique politique. Choisissez votre protagoniste, sélectionnez votre décor et faites une déclaration politique grâce à l'art. -- Anglais